Sidali DE SAINT-JURS

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - projet collectif

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 9 mai 2015

BUS DE L'AGGLO

BUS DE L’AGGLO suite.

Si comme un bon ébéniste votre ciseau à bois venait à être émoussé vous prendriez le temps de le réaffuter voir de le polir car vous savez que cet outil reflète ce que vous êtes et vous permet d’être performant et heureux. Ce matin à 7h 46 j’ai été accepté à bord du bus n°8 et n’en suis redescendu qu’à Roquevaire après avoir été jusqu’au dépôt de St-Zacharie. Là en accord avec “Guy” (tel est le prénom que le chauffeur m’a donné) j’ai attendu quelques minutes pour faire le trajet en sens inverse, vers la Vallée Internationale des Peintres​. Tandis que je patientai, mon regard c’est attardé sur certains points à l’intérieur de ce bus là, points qui mériteront une étude plus poussée, dans l’intérêt de tous les usagers. Durant le trajet de retour je découvre avec plaisir que les Bus de l’Aggglo ont même prévu un message sonore pour les mal-voyants, c’est bien et c’est encore mieux dans les deux sens. Pour l’instant je retient que sans la farouche détermination et l’implication personnelle d’ Alain Gracia​ élu à la Mairie de Roquevaire, peut-être n’aurai-je pu faire ce voyage riche d’enseignement, compte tenu du silence incorrect des Bus de l’Agglo. MERCI ALAIN GRACIA !!! Saviez-vous que des financements sont accordées pour faciliter la mobilité de ceux qui comme moi en ont moins? Alors voilà ce qui va se passer dorénavant et qui a commencé ce matin à 7h46, je vais rassembler une équipe de personnes à mobilités réduites et d’autres valides, pour inventorier les points susceptibles d’être améliorés puis nous ferons des propositions que nous publierons et adresserons au ministère des transports.

sid portrait

Pourquoi ne te contentes-tu pas que de cette possibilité de mouvement, me dit un proche ami impliqué ? Parce-que je suis attaché à la Vallée de l’Huveaune et du Merlançon et c’est parce-que je les aime que je ne les accepte pas comme elles sont ! ELLES VALENT MIEUX, BEAUCOUP MIEUX !!! Surprenant de ne pas accepter d’aimer les gens tel qu’ils sont alors que la morale nous l’impose, implicitement… Lorsqu’un couple décide de devenir des parents, pour l’enfant à naître ils ont pour lui un projet de vie qui le conduira au moins jusqu’à 80 ans minimum. Alors pourquoi n’aurai-je pas le projet de contribuer à ce que cet enfant est un environnement agréable, où le bien vivre ensemble est un trait d’union ? Si j’ai transformé les contraintes de mon handicap en capacité professionnelle et si durant ma carrière certains ;dirigeants de Groupes sollicitaient mon point de vu, c’est qu’ils avaient bien compris que le handicap limite le corps et pas les fonctions cognitives ; pour peu que l’on cherche à s’améliorer bien-sûr ! Pour l’instant je renouvelle un grand merci à Alain Gracia et à vous toutes et à vous tous qui par vos messages donnaient à cette sentence : c’est en additionnant nos différences que nous multiplions nos réussites. Bises

À SUIVRE : l’Agglo un Parpaing dans la marre !

mardi 10 février 2015

LES SECRETS DE LA MALÉDICTION DE ROQUEVAIRE

Extrait Chapitre 9 Dimanche 2 SEPTEMBRE 2012

Céleste tente de refermer pour la dernière fois de la saison la porte de l’office de tourisme de Roquevaire où elle a travaillé tout l’été. - C’est pas vrai dit-elle, pas ce soir !

Habituellement les portes s'ouvrent et se ferment normalement et il y a des fois où ces mêmes portes ne s'ouvrent ni se ferment vraiment.
Céleste enrage contre la serrure qui retient la clé et qui refuse de la laisser tourner. Pour elle ce n'était vraiment pas le jour pour avoir ce genre de problème, surtout pas après avoir passé deux mois dans ce trou où personne ne vient.
La serrure ne cédant pas, Céleste ouvre en grand la porte et la claque violemment. Épaulant aussitôt la rebelle de toutes ses forces, elle essaye à nouveau la clé, rien ne bouge. Un nouvel essai, rien encore.
De colère ou par dépit elle saisit le montant de la porte à deux mains et la lance avec un tel élan qu’elle en perd l'équilibre, tourne sur elle-même, casse le talon de sa chaussure, tandis que la porte rebondit de nouveau sur le dormant et reste désespérément ouverte…

renaître ailleurs

vendredi 29 octobre 2010

Un cailloux dans le jardin

vive-la vie

Vive la vie c’est le nom que j’ai donné à cette sculpture réalisée en 1992 dans le collège Louis ARAGON de Roquevaire[1] et qui se trouve aujourd’hui dans l’enceinte du stade de la Destrousse petit village sur la route d’Aix-en-Provence. Si à l’époque j’ai fait le choix de prêter cette œuvre à la commune c’était pour saluer leur politique en faveur de la jeunesse. Il furent les premiers à créer un comité des fêtes composé de 80% de jeunes du village.

vive la vie

Les dimensions sont : 2m de haut, 1,65m de long et 1,15m de large pour un poids total de 7 tonnes.

Comme je suis plus artiste que gestionnaire je ne suis pas à l’abri d’un oubli ; peut-être ai-je laissé un cailloux dans votre jardin? Si c’est le cas merci de m’envoyer une photo en haute résolution pour l’intégrer à mon catalogue raisonné.

Notes

[1] Ont collaboré à cette œuvre : Yannick, Jean, Gérard, Philippe, Michel, les élèves…