Sidali DE SAINT-JURS

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 11 septembre 2013

IN MEMORY

In MemoryIl suffit d’un rien pour que tout bascule. C’est ce que je veux exprimer en faisant pivoter le IX qui devient XI. Que l’Apé soit sur la Terre.

samedi 17 juillet 2010

SAINT-JURS : Le Village de l'Apé

luby soirLe 26 avril 2006 - vous en souvenez-vous ? - je vous révélais une découverte unique au monde[1] ; depuis lors de merveilleuses choses s’enclenchent, s’associent, s’expriment, et s’harmonisent l’une l’autre.

Je profite de cette nouvelle publication pour remercier quelques personnes pour leurs encouragements : Gilles Adamo de la Chaine Thermale, Marie Barthelemy du site des conteurs d’Alsace, Jacques Goût du musée vivant de l’apiculture à Château-Renard, Jean-François Leroi de ProvenceWeb, Will du blog suburbanbeekeeper.com.

Vous et moi savons maintenant que la seule et unique voûte de l’Apé au monde se trouve ici à Saint-Jurs. Vous êtes également nombreux à me demander comment est ce village. Alors pour vous remercier de l’attention que vous portez à l’Apé j’ai pensé vous offrir à voir une carte postale de notre village. splendeur jour Je souhaitais également un slogan capable d’exprimer la particularité du lieu tout en nommant le village. Dans mon esprit s’est alors imposée l’idée que Saint-Jurs est “Le Village de l’Apé”. Dorénavant lorsque je parlerai de Saint-Jurs je rajouterai à mes mots “Le Village de l’Apé”.

Si comme moi vous souhaitez aider à une meilleure préservation de l’Apé. Si vous pensez qu’il n’est de pires endroits que ceux désertés par l’Apé. Alors pour que l’Apé soit toujours avec nous dites autour de vous que Saint-Jurs est « Le Village de l’Apé ».

MERCI à vous toutes et à vous tous.

Notes

[1] Voir le billet « Sous la voûte de l’Apé »

lundi 5 avril 2010

99 toiles pour l'Apé dans le monde

L’Apé est la Paix

Eglise et château en ruine soleil couchantLe projet qui constituera mon œuvre majeure est de réaliser 99 tableaux de différentes tailles, de 10 cm à plus de 3 m de long. Une toile qui me tient à cœur concernera le Liban où durant le terrible déchirement que vécut ce pays les apiculteurs issus des trois religions en guerre n’ont pas participé au conflit et ont perpétué leurs échanges. Cette information je la tiens de M. Yvon ACHARD qui la tenait lui-même du président de la coopérative apicole de Beyrouth. Dans mon esprit cette anecdote m’a projeté des siècles en arrière à l’époque de l’Andalousie Céleste où durant 500 ans Juifs, Chrétiens et Musulmans ont littéralement coexisté, c’est à dire vécu côte à côte. L’histoire est pleine d’Orientaux et d’Occidentaux qui se croisent, se toisent, s’affrontent. La Voie de l’Apé, pratique que je partage avec tous les apiculteurs du monde entier, véritable méditation, constitue une voie médiane entre Orient et Occident, entre naissance du jour et début de la nuit. Il m’aura fallu trente années d’approche pour percevoir l’expression de cet univers et pour tenter de sentir son âme. Depuis peu, dans le murmure des ailes de l’Apé j’entends chuchoter un cri.

J’aime à penser que par le pouvoir des mots, le nom « l’Apé », l’abeille en italien, s’entend « la Paix », en français. Ma démarche replace l’abeille dans ce qu’elle est : le plus petit dénominateur commun entre les cultures, incluant bien sûr les religions.

Entreprendre ce voyage c’est d’abord choisir sa destination puis envisager son itinéraire et se mettre en mouvement.

En Occident on m’appelle Sidali DE SAINT-JURS, mon nom véritable vient de l’Orient. Je suis artiste et depuis 30 ans je réalise des œuvres dont l’abeille est l’élément central. Ma rencontre avec l’univers de l’abeille eut lieu, à l’image d’un pinceau vertical et perpendiculaire au papier, en plein midi.

Sidali DE SAINT-JURS
Ambassadeur de l’Apé

page 2 de 2 -