Sidali DE SAINT-JURS

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 23 février 2015

LES SECRETS DE LA MALÉDICTION DE ROQUEVAIRE

Extrait Chapitre 24 Car elles dévorent les astres et la nuit :

La Dame au couchant se dessine au pied du Garlaban. Les yeux éclaboussés de soleil et la tête encombrée de questions l’enquêteur s’en retourne chez lui. Peu après s’être garé à cheval sur le trottoir devant le 7 de la rue des Abeilles, Doug s’extrait du grand véhicule… Pour voir le soleil dans ton cœur, ferme les yeux à l’illusion de la forme et ouvre-les à la lumière de l’esprit.

esprit

LES SECRETS DE LA MALÉDICTION DE ROQUEVAIRE

Extrait Chapitre 23 Elle surgit de l’oubli :

Dans une vallée située à mi-chemin entre mer et montagne, vit, dit-on, une demoiselle d’une rare beauté. Ce qui fait son charme, c’est la couleur de ses yeux en forme d’amande, l’un vert et l’autre bleu. Intenses et lumineux, ils scintillent au levant et flamboient au couchant. Plus étrange encore, une marque de naissance rouge, entre ses sourcils, semblable à un sceau, apposé là par je ne sais quel chamane ou autre dévot, coquelicot que dissimule une frange. Témoin indélébile, s’il en est, de sa propre nature.

Ses longs cheveux ondulés, mi-bruns, mi-blonds, se parent de fleurs au printemps, de blé en été, de fruits ronds en automne et de coulées de lumière en hiver.
Au matin, comme à la sortie d’un bain, la rosée dessine sur sa peau luisante de délicats mouchetis qu’un vent filou effleure, sous l’azur. Corps enchanteur finement sculpté par monts et vallons et qui fleure bon garrigue et terre labourée. Pour séduire, nul besoin d’artifice, elle se contentait d’être ce qu’elle était, elle-même.

baou

LES SECRETS DE LA MALÉDICTION DE ROQUEVAIRE

Extrait Chapitre 22 l’Entre-deux :

Pour comprendre les Secrets de la Malédiction de Roquevaire, il faut achever ce qui a été commencé. Car terminer c’est permettre d’autres débuts, c’est permettre de renaître à nouveau. La non-renaissance, donc la non- mort, c’est la répétition sans cesse d’actes passés qui réinventent le présent et ça, c’est une vraie malédiction ! Si dans l’avenir nous n’arrivons pas à démontrer la valeur économique de la Vallée de Roquevaire, nous aurons de plus en plus de mal à mobiliser les bonnes volontés et les Omégacytes auront gagné.

ensemble

LES SECRETS DE LA MALÉDICTION DE ROQUEVAIRE

Extrait Chapitre 21 Je pensais y arriver tout seul :

C’est un matin de mai que j’ai su, alors que j’écoutais les trois vieux complices assis sur leur banc, ce qu’il me fallait faire pour devenir quelqu’un de remarquable. Cela s’est imposé à moi comme le jour succède à la nuit. J’allais pouvoir attirer l’attention sur l’individu que j’étais, trouver ma place dans la communauté malgré mon handicap, prouver aux autres, que moi aussi j’avais de la valeur, montrer aux gens de la Vallée de Roquevaire, ceux qui m’ont sauvé la vie, que, bien que tordu à l’extérieur, j’étais et demeurais droit à l’intérieur…

onorio

… Lorsqu’on est un enfant, on ne comprend pas très bien les choses que disent les grands. On n’a pas conscience de l’importance de la parole, ou peut-être bien que si, mais sans le savoir vraiment. Car, sans comprendre la raison de leur peur, je sentais bien qu’il se passait quelque chose, sans pouvoir me l’expliquer.

LES SECRETS DE LA MALÉDICTION DE ROQUEVAIRE

Extrait Chapitre 20 La messe inachevée :

À la volée les quatre cloches sonnent pour la messe. Dans les pas du Père les fidèles mettent les leurs et passent le seuil de l’église. Au dehors, le ciel s’obscurcit, drainant une fine pluie… Depuis sa fenêtre donnant sur la traverse de l’église, une jeune femme voit les trois arcs-en-ciel et la boule de feu qui se dirige vers elle, elle hurle à son époux “c’est la guerre” et voit une boule de feu poignarder lâchement dans le dos la grande croix en pierre blanche qui explose. Le grand orgue se tait sur le coup et, à la valeur harmonique du silence, s’additionne le vacarme dégringolant de la pierre brute.

panovallée

- page 2 de 14 -